ASSOCIATION INTERNATIONALE DES ECHECS FRANCOPHONES

JPEG - 1.3 Mo

La Côte d’Ivoire Candidate pour l’organisation des 5° RIDEF en 2017

La Côte d’Ivoire est candidate pour l’organisation des 5° Rencontres Internationales des Echecs Francophones à Abidjan en 2017.

Rapport de la réunion du 13 septembre 2016 - hôtel Fairmont Bakou - Azebaidjan

Faisant suite à notre requête concernant l’organisation des RIDEF 2017 - Rencontres Internationales des Échecs Francophones - en Afrique subsaharienne, la FIDE a désigné Monsieur Lakhdhar Mazouz comme délégué à l’AIDEF.

Le président de l’AIDEF a organisé une réunion à l’hôtel Fairmont de Baku avec les candidats intéressés et les personnes concernées par l’organisation de cette manifestation afin de mettre en place une feuille de route et établir les bases de collaboration.

Etaient présents : Lakhdar Mazouz (FIDE délégué AIDEF), Patrick Van Hoolandt (président de l’AIDEF), Essoh Essis (président de la fédération ivoirienne), Ibrahima Cissé (président de la fédération sénégalaise) et Guy Botetsi Esungi (président de la fédération congolaise).
Absent non excusé : Lewis Ncube (président continental africain)

Après avoir attendu vainement pendant une demi-heure le président continental africain qui avait confirmé le matin même sa participation, la réunion débuta sans lui à 16h30.

Le président de la fédération ivoirienne des échecs a argumenté du fait que les prochains “Jeux de la Francophonie” qui ont lieu tous les 4 ans, se dérouleront en Côte d’Ivoire, à Abidjan en septembre 2017 et que ce serait le moment idéal pour organiser la 5° édition des “ Rencontres Internationales des Echecs Francophones ”. Les autres candidats ont dès lors décidé de lui donner la priorité, la fédération congolaise restant candidate au cas où le dossier ivoirien ne devait pas aboutir.

Monsieur Essis nous a informé avoir déjà les contacts avec un hôtel partenaire et s’est engagé à travailler sur le dossier sur place afin de récolter les fonds privés ou publics nécessaires au financement de la manifestation. Le Président de l’AIDEF s’est déclaré prêt à se rendre en Côte d’Ivoire afin d’appuyer le dossier auprès des autorités locales et nationales si besoin en était. De son côté l’AIDEF œuvrera pour obtenir de la part de la FIDE et de l’African chess confederation le financement des prix.

Une tendance devrait déjà se dégager fin octobre et le dossier complet devrait être finalisé pour fin décembre.

Afin de faciliter les démarches, Patrick Van Hoolandt a demandé la collaboration d’Ibrahima Cissé et de Damir Levacic afin qu’un livre de presse de l’AIDEF, outil indispensable, soit réalisé au plus vite.

Monsieur Mazouz, fort de son expérience et de ses contacts s’est déclaré disponible à tout moment pour aider et contribuer à la réussite de ce projet.

La réunion se terminât une fois les bases de travail établies, le groupe de travail constitué et les contacts échangés.

Photo Essoh Essis lors de l’Assemblée Générale de l’AIDEF le 7/9/2016 à Bakou

info portfolio

 
décembre 2016 :

Rien pour ce mois

novembre 2016 | janvier 2017


SPIP | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0